Histoire du groupe

Notre-Dame La Real, un groupe scout célébrant 100 ans d’histoire

En cette année 2023, la troupe 1ère de Perpignan célèbre son centième anniversaire. Au sein de la paroisse Notre-Dame La Real, le groupe, ayant rejoint les Eclaireurs Neutres de France en 2017, abrite actuellement une centaine d’actifs répartie entre la meute, la clairière, la compagnie et la troupe. Cette page retrace les événements majeurs de ce groupe, représenté par sa devise : Sempre endavant mai morirem ! (Toujours devant, jamais nous ne mourons), ainsi que les festivités qui se sont déroulées au cours de cette année particulière.

Photo du groupe lors de la messe de rentrée 2023

En 1923, l’abbé Vergès de Ricaudy, fraîchement nommé à la paroisse Notre-Dame La Real, fonde la troupe 1ère Perpignan. Il en devient scoutmestre et aumônier, la troupe compte alors 3 patrouilles. Trois ans plus tard, le clan organise sa première sortie le 25 janvier au Canigou, montagne symbolique des Pyrénées-Orientales perchée à 2784 m. Depuis ce jour, une tradition est instaurée, l’objectif est de s’approcher le plus possible du sommet chaque année à la saint Pierre Orséolo. En 1931, la meute est fondée par Jeanne Cestac.

Troupe de La Réal de 1923

Durant la Seconde Guerre mondiale, les chefs et routiers sont mobilisés au front. En octobre 1940, une terrible inondation, l’Aiguat, dévaste le département. Jo Tasias et Jean Sivieude de La Real sont les premiers à réussir à rejoindre Prats-de-Mollo isolé, franchissant le Tech avec des cordes en apportant vivres et courrier. En 1942, les chefs sauvent un jeune Juif en le dissimulant en uniforme au sein de la troupe lors d’une sortie en Cerdagne pour le faire passer à des contacts. Durant une dizaine de jours, entre le 18 et 28 juillet 1943, le clan de La Real, en pleine zone interdite par l’occupant, monte sceller une croix en fer forgée de leurs mains au sommet du Canigou, la croix chrétienne dominant la croix gammée. Pieds nus, tirant un chariot de plus de 700 kg de Prades aux Cortalets (30 kms, 2500 m D+), sous-alimentés et faisant face aux intempéries, mais armés de leur foi et de leur courage, les 12 routiers, emmenés par Jo Tasias, une cheftaine et trois aumôniers, réussissent à hisser la croix de 112 kg jusqu’au sommet pour nous placer sous sa protection. Au cours de l’Occupation, la totalité des routiers s’est engagé dans la Résistance, certains à l’ORA, d’autres aux FTP, mais tous ont pris leurs responsabilités et ont mis leur vie en jeu pour leur idéal : servir.

Montée de la Croix en 1943 par les routiers de La Real

En 1961, le groupe La Real dirigé par Roger Delonca se mobilise pour remonter la croix au sommet du Canigou, dynamitée l’année précédente par un imbécile. La nouvelle création est plus grande, elle est scellée le 30 juillet par le clan, après deux jours de travaux. Deux années plus tard, la réforme des SdF est refusée par le groupe, conscient de l’intérêt de la méthode qui a su faire ses preuves. Le groupe est notamment protégé par Pierre Cazottes alors commissaire départemental et ancien de La Real. Cette résistance durera jusqu’à un ultimatum des Scouts de France en 1985, obligeant La Real à rejoindre les SUF. Les unités filles sont fondées une année plus tard grâce à la réunion d’anciennes Guides de France et Guides d’Europe. La ronde est fondée en 1987.

Groupe de La Réal en 1987

En 1992, les guides et scouts se dépensent sans compter au profit des habitants de Saleilles inondés, le groupe fut par la suite décoré de la médaille d’argent par la Société d’Encouragement au Bien. En 2017, afin de préserver son indépendance, le groupe quitte les SUF et rejoint les Éclaireurs Neutres de France. Une année plus tard, le 75ème anniversaire de la Croix du Canigou est célébré par un ensemble de guides, de scouts et d’anciens réalisant l’ascension du Canigou pour y célébrer une messe au lever du soleil devant la croix. Cette année, le premier temps fort célébrant ces 100 ans d’histoire a eu lieu les 22 et 23 Avril dernier, jour de la fête de la Saint Georges, à la fois saint patron des scouts et des Pays Catalans. Ces deux jours de célébration ont eu lieu au Serrat d’En Vaquer (ancien fort militaire) prêté par la mairie pour l’occasion.

Groupe de Notre Dame La Real en 2023 au Serrat d’en Vaquer